Par Alain Bourassa, chargé de projet

Procéder à l’implantation d’un logiciel ERP n’est pas de tout repos. Quelques ingrédients essentiels vous aideront à concocter la recette gagnante pour la mise en place d’un nouveau système.

  1. Répondre aux « 5W »

Établissez avec précision ce que vous souhaitez implanter. L’emploi des « 5W » vous permettra d’alimenter votre réflexion : quoi, pourquoi, quand, qui et comment. Les réponses à ces questions constitueront les assises de votre projet.

  1. Comprendre les systèmes

Assurez-vous de maîtriser les systèmes que vous utilisez actuellement et de comprendre de quelle façon ils interagissent entre eux. Déterminez leur raison d’être, leurs irritants et ce que vous souhaitez conserver ou migrer. Pensez également à l’architecture technologique souhaitée.

  1. Prioriser

Déterminez les enjeux et irritants que vous tenez à régler, par ordre d’importance. Gardez en tête que vous ne pourrez pas résoudre tous les problèmes, d’où l’importance de prioriser.

  1. Analyser les processus d’affaires

Pour implanter un système performant, vos processus d’affaires doivent être clairs. Ils doivent battre à l’unisson et interagir avec cohérence. Prenez le temps d’en faire l’analyse. Réfléchissez aux impacts de ce changement sur tous les processus de l’entreprise.

Et pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups? Profitez de l’analyse de vos processus pour les réviser, les challenger et les documenter. Vous serez gagnant, c’est promis!

  1. Cibler les fonctions critiques

Identifiez les fonctions critiques de votre entreprise, soit celles qui ne peuvent être interrompues. De cette façon, lors de l’implantation, vous penserez à mettre en place des mesures pour éviter une panne de ces activités ou pour établir un plan d’urgence en cas d’arrêt.

  1. Analyser la sécurité et la protection des données

La protection et la sécurité de vos données sont des incontournables à considérer dans le choix de tout système. D’une composante défectueuse à vos mises à jour, la sécurité informatique mérite qu’on y porte une attention méticuleuse.

  1. Considérer la maturité informatique

Avant la mise en place d’un nouveau système, assurez-vous d’avoir la maturité technologique requise. Les meilleures pratiques dans le domaine doivent être appliquées, que ce soit niveau de vos politiques, de vos mécanismes de veille ou des mises à jour.

  1. Réunir les ressources nécessaires

Dotez-vous des bons joueurs et de toutes les ressources requises. La participation de professionnels TI compétents est de mise. Pour compléter votre équipe, des utilisateurs du système doivent représenter les différentes fonctions de l’entreprise. Ces derniers sont les spécialistes qui pourront identifier les besoins de chacun des secteurs. Un chef de projet qualifié est essentiel pour assurer la gestion efficace de votre projet.

  1. S’adapter

N’essayez pas de reproduire ce que vous avez déjà, vous vous priverez d’une opportunité unique d’amélioration. Il est nettement préférable d’adapter vos processus au nouveau système, plutôt que de trop personnaliser. De cette façon, vous bénéficierez plus facilement du support de votre fournisseur, notamment pour les mises à jour.

  1. Y aller progressivement

Le « tant qu’à y être », c’est toujours tentant. Mais est-ce vraiment nécessaire? En termes de coûts et d’efficacité, nous vous recommandons d’y aller progressivement. Un bon chargé de projet sera un atout précieux pour vous aider à mettre les bonnes limites.

Besoin d’un coup de pouce pour vous assurer d’une recette gagnante et rentable? Ça tombe bien, c’est notre domaine.

Contactez-nous pour une évaluation!